« Lettre commune de médecins à leurs patients.»

— Pour pouvoir le vivre, il faut pouvoir le Rêver.


« Lettre commune de médecins à leurs patients »


Chers patients,

Nous n’avons pas l’habitude de vous écrire. C’est avec beaucoup d’humilité et de sagesse que nous acceptons de reconnaître aujourd’hui nos limitations et nos conditionnements erronés. Vous êtes en droit d’attendre de nous la compétence professionnelle au service de votre santé. Mais c’est précisément en raison de notre devoir d’efficacité à votre service que nous avons pris la liberté de vous faire parvenir cette lettre que l’urgence d’une plus grande vérité nous impose.

Il nous arrive de penser que le mal dont vous souffrez est bien plus profond que les symptômes et la maladie que nous essayons de nommer et soigner.

Il nous arrive de penser que nous soignons les effets sans déraciner les causes véritables de votre maladie.


« Moins de médicaments, plus de pardon »


Beaucoup de maladies ont pour origine des difficultés psychologiques, émotionnelles. L’homme est un tout et notre corps enregistre à sa manière les fluctuations, les joies, les manques d’amour avec les autres et avec nous-mêmes.


« Les carences de l’amour sont les véritables poisons de votre santé. »


Ce que nous nous engageons à vous prescrire : Prendre du temps pour s’écouter soi-même, pour respirer profondément. S‘alimenter sainement. Mais aussi pour un sommeil naturel, pour de l’exercice physique adapté et une relaxation fréquente. Prendre du temps pour s’observer penser et encourager les idées positives. Dans certains cas, nous avons constaté que le jeûne et la gratitude avaient plus d’efficacité que n’importe quel autre remède… Notre devoir est de garder l’esprit ouvert, de toujours s’améliorer avec comme seul et unique but de vous rencontrer vraiment et ainsi vous donner le flambeau de votre propre santé dont vous deviendrez autonomes et responsables.

Nous serons toujours présents à vos côtés pour vous accompagner et vous conseiller au mieux. Nous pourrions s’encourager, se soutenir mutuellement et grandir tous ensembles dans cet écosystème dont nous faisons partie.

Sans oublier la mystique, l’esprit, distinct de la matière. La foi, le souffle divin, la vie... dont nous nous efforçons d'accueillir toutes possibilités.

Avec Amour.



1 vue0 commentaire